Catégorie : L’art de se faire entendre

Alter Ăgo – artel Ăgo art Ăgo

. Vroum, vroum ! Clairement cette rubrique change de registre ! Elle fait la part belle à une passion qui en a sûrement fait rêver plus d’un : la course automobile. Alain nous livre par le détail le parcours qui l’a conduit à mener de front une carrière de médecin et de pilote amateur de…
Lire la suite

Alain Berthe : Pied au plancher

Une fois n’est pas coutume, la rubrique « Art » de ce magazine se penche sur un passionné non pas de peinture ou de musique, mais de… course automobile. Un artiste de la mécanique et du pilotage, pourrait-on dire. Portait d’Alain Berthe, ORL mordu de vitesse. Les points communs entre la médecine et l’automobile ?…
Lire la suite

Alter Ăgo – artel Ăgo art Ăgo

J’ai une question à vous poser amis(es) lecteurs (trices) et répondez moi honnêtement : saviez-vous qu’il existait un musée de la carte à jouer ? Pour ma part je triche car j’ai le privilège de connaître Gwenaël (mais pas son musée !). Et pourtant quand on y pense le jeu de carte est universel (dans sa version contemporaine)…
Lire la suite

De figures en couleurs : le dessous des cartes

Avec son décor chaleureux de bois et métal et un clair-obscur nécessaire à la protection des pigments, on croirait une bibliothèque – et c’en est un peu une, à ceci près que les taches de couleurs sur les murs ne sont pas des livres mais des enseignes, des atouts, des jokers, signés parfois de grands…
Lire la suite

Alter Ăgo – artel Ăgo art Ăgo

C’est l’œil vif et souriant que s’approche de moi un collègue avec qui je n’ai jamais eu le plaisir de converser. Je sais qu’il s’agit de Lucien GOMULINSKI, ancien chef de service de Longjumeau, qui exerce encore dans le privé et que ses anciens collaborateurs surnomment Gomu ! « C’est toi le peintre qui intervient dans le…
Lire la suite

Lucien Gomulinski : entre humour et métaphysique, la peinture ou l’envers de la médecine

Peintre et ORL : parce que rarement artiste aura été plus à sa place dans nos colonnes que Lucien Gomulinski, nous n’avons pas résisté à l’interroger sur les relations qu’il établit entre son métier et sa passion. Quelle ne fut pas notre surprise d’obtenir réponse en forme de pont… au-dessus d’un abîme philosophique. Jugez plutôt.